Visiter Bangkok en 2 jours, c’est possible ! Mais que faire ?

Voilà des semaines que j’essayais de caser ce voyage dans mon emploi du temps. Eh oui ! Vivre en Thaïlande, c’est génial, mais quand on est stagiaire il faut réussir à faire tenir son tour du pays dans ses week-ends. Je n’avais donc que 2 jours pour découvrir cette capitale surprenante et pour le moins hétéroclite. Arrivée à l’hôtel le vendredi vers 23 heures pour reprendre l’avion le dimanche, à 21 heures, j’ai tout de même pu voir tout ce que je voulais voir… Voici le résumé de cette petite virée entre filles.

Bangkok, une capitale à deux visages

Bangkok, c’est tout de même une ville qui compte plus de 8 millions d’habitants. Concrètement, c’est plus d’un dixième de la population française regroupée en une même ville. Et c’est 4 fois plus que la ville de Paris. Nous avions réservé un hôtel à deux pas de Khao San Road, près du centre-ville historique, afin de profiter de la vie nocturne et de nous immerger dans ce vivier de backpackers. Avant de partir, tout le monde m’avait dit « Tu verras, Bangkok on déteste ou on adore », et je n’avais eu droit qu’à des avis très tranchés sur cette ville. Je ne savais donc pas vraiment à quoi m’attendre. Khao San (qui est aussi un quartier, en plus d’une rue) était assez fidèle à ce que je pouvais imaginer : des stands de street-food partout, dont beaucoup d’insectes, un vrai repère à touristes et un coin très dynamique. En revanche, j’ai eu le même sentiment qu’à Pattaya : il y règne une ambiance assez oppressante. Les chauffeurs de tuk-tuk, de taxi meter et les rabatteurs de bar vous sautent dessus tous les mètres. On vous attrape par le bras, on vous met des pancartes en plein visage, on vous interpelle : bref, c’est loin d’être aussi calme qu’à Chiang Mai. J’ai aussi trouvé que l’état général des bâtiments laissait à désirer. Il y a beaucoup d’immeubles délabrés, de façades vieillissantes, et cela tranche fortement avec les quartiers Business de Bangkok. Dans ces quartiers bien plus modernes, les gratte-ciels s’élèvent à perte de vue et rivalisent d’originalité. Les rues sont de suite plus propres, ce n’est pas du tout la même ambiance. Comme souvent dans les capitales, j’ai trouvé que les clivages étaient assez marqués à Bangkok.

C’est grand, fragmenté et ça grouille de monde. Mais alors, comment faire le tour de Bangkok en 2 jours ?

Visiter Bangkok en 2 jours implique forcément de faire des choix. Bien sûr, vous passerez à côté de certaines choses. Cependant il est tout à fait possible de voir les principales attractions de la ville en un week-end. J’ai fait le choix de faire l’impasse sur le Palais Royal, tout simplement car notre week-end s’étalait du 29 septembre au 1er octobre. Or, octobre 2017 est le mois de la crémation du roi (le 26) et c’était le dernier week-end où les thaïs pouvaient voir le corps du roi avant qu’il ne soit préparé pour cet évènement. Il fallait donc se lever assez tôt pour cette visite et, ayant eu une semaine très chargée, je ne me sentais pas d’enchaîner 10-11 heures de visite dans la journée. L’une de mes copines y est allée seule et, pour 500 bahts (12 euros), elle a pu faire la visite complète du palais. Seule la salle où était présenté le corps du roi lui était inaccessible, puisque c’était réservé aux thaïs. D’ailleurs, l’entrée est gratuite pour eux. En soi, c’est plutôt normal, partant du principe qu’un palais royal est financé par le contribuable, il me semble logique que les citoyens y aient accès gratuitement. Pour ce qui est de voir le corps du roi, là encore, je ne vois pas trop ce que des touristes auraient à faire dans cette pièce. Pour les thaïs, cette exposition est vraiment similaire à voir un proche de sa famille aux pompes funèbres avant son enterrement. D’ailleurs, mon amie m’a rapporté avoir vu plusieurs personnes pleurer pendant sa visite. Le dimanche 1er, quand nous sommes passées devant le palais vers 10h30, il y avait une queue qui faisait tout le pâté de maison et ce n’étaient que des thaïs, tous vêtus de noir !

En somme, si vous pouvez vous rendre au Palais Royal assez tôt, faites-le, ça vaut le détour. Enchaînez ensuite avec Wat Pho, le célèbre Bouddha couché. C’est là que nous avons rejoint, une autre amie et moi, la plus courageuse d’entre nous qui avait visité le palais pour commencer notre journée de visite.

Le wat pho comporte le Bouddha couché mais également une grande cour avec plusieurs édifices sous lesquels reposent les restes d’anciens rois du pays. C’est relativement grand et beau à voir, il faut compter environ 45 minutes pour voir l’ensemble de Wat Pho (30 si vous n’intégrez pas la séance photo avec les copines). Ensuite, nous avons fait un crochet par le Flower Market, à environ 10 minutes. Très typique, ce marché se compose d’étroites ruelles où les fleuristes peuvent venir acheter leurs fleurs, et où l’on peut aussi acheter des légumes. Pour le coup, il n’y avait vraiment que des thaïs, mais il y a une deuxième partie du marché plus touristique où vous pouvez voir un peu plus d’étals. Disons que nous nous en sommes tenues aux « coulisses », là où sont concentrés les grossistes. Après cela, nous sommes revenues vers Wat Pho pour prendre un bateau (4 bahts la traversée, soit 8 bahts l’aller-retour – autrement dit 20 centimes d’euro) afin de visiter Wat Arun, un autre temple. A Bangkok, le bateau est un moyen de transport aussi commun que le bus, le métro ou le taxi, ce qui est assez drôle et surprenant. Le Wat Arun vaut vraiment le détour, je le trouve très différent des temples auxquels je suis habituée. Plus moderne, son architecture rappelle presque des éléments de la culture hindoue.

Bangkok, la capitale du shopping

Qui dit week-end entre filles dit.. Shopping ! Eh oui, nous avons réussi à intégrer du shopping dans notre séjour déjà bien chargé. Comme quoi, tout est possible. A l’origine, nous voulions voir l’un des fameux mall de la capitale, qui sont complètement démesurés par rapport à la France. L’un d’entre eux a même une plage à l’intérieur… !!! Mais comme nous ne voulions pas perdre notre samedi après-midi, nous avons mis le cap sur le Bangkok Fashion Outlet, qui est un centre commercial avec des soldes jusqu’à -90%. On y trouve de très grandes marques comme The Kooples, Guess, etc. à prix cassés. J’ai donc pu repartir avec une robe de créateur et un jean Lee pour 65€ les deux. Les touristes peuvent même obtenir un papier pour se faire rembourser la TVA pour tout achat supérieur à 2000 bahts (50€) : ils récupèrent donc en plus de l’argent au moment de quitter le pays. Le dimanche, c’est au Chatuchak Market puis au Central Plaza (un autre mall) que nous avons alourdi nos sacs à dos de vêtements, mais j’y reviendrai plus tard. Pour clore la journée, nous avons fait un arrêt au Lumphini Park, où j’ai pu voir un varan pour la première fois de ma vie. A noter que depuis que j’ai su que j’allais vivre en Thaïlande, j’ai regardé des dizaines de documentaires animaliers sur les varans et que je les trouve absolument géniaux, donc j’étais super excitée d’en voir un pour la première fois ! Enfin, comme il était déjà 16h30, nous avons pris un Uber pour filer vers Wat Saket, autrement appelé la Golden Moutain, en espérant ne pas être prises dans les bouchons car ce temple ferme à 18 heures. Nous ne voulions pas le manquer car, du haut de ses 400 marches, il surplombe la ville et permet d’avoir une vue à 360° comme si nous étions sur un rooftop. La montée du temple est d’ailleurs magnifique. Si vous avez l’occasion de vous y rendre, ne manquez surtout pas cette visite.

Pour finir la journée, nous avons observé le coucher du soleil depuis le rooftop de notre hôtel, dans la piscine. Après quoi nous avons fait un tour sur Khao San Road pour manger et boire un verre. J’en profite pour remercier Clémence d’avoir essayé de manger un criquet et de l’avoir recraché avec autant d’élégance, cela restera incontestablement un souvenir impérissable.

La visite des Klongs

Le dimanche, nous avions réservé une visite de 3 heures en bateau pour découvrir les klongs. Les klongs, ce sont tout simplement les canaux du fleuve Chao Phraya, qui traverse la capitale. On peut y découvrir des maisons sur pilotis et des marchés flottants. Toutefois, certains marchés flottants sont devenus de véritables attrape-touristes et ont perdu leur âme « locale ». C’est pourquoi, nous avions réservé les Klongs avec Julien, un français qui a monté son affaire « Along the Klong » à Bangkok et qui propose un tour plus authentique. Après une violente averse qui a bien failli nous obliger à annuler la visite, nous avons pu embarquer sur notre petit bateau. La découverte des klongs permet d’aborder Bangkok sous un autre angle et de goûter à une autre facette de la capitale. Nous avons croisé un grand nombre de varans, pour mon plus grand bonheur. Notre guide, super sympa mais qui ne se débrouillait malheureusement pas très bien en anglais, a vite remarqué mon engouement pour ces reptiles et me tapait sur l’épaule dès qu’il en repérait un pour que je ne le loupe pas. Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce qu’est un varan, je vous invite à voir ces vidéos :

Pour la partie drôle :

Pour la partie plus « éducative » :

Nous avons fait 2 arrêts dans des marchés flottants, où est thaïs vendent à manger depuis leur bateau. Déjà, au cours de la traversée des villages sur pilotis, je me sentais un peu voyeuse à prendre les maisons des gens en photo et à capturer ainsi leur mode de vie. Dans cet ancien article, je vous racontais comme je m’étais sentie mal à l’aise d’être un objet de curiosité à Pattaya. C’est pourquoi, avant de prendre des photos, je demandais systématiquement la permission aux personnes concernées. Cela m’a d’ailleurs permis de pouvoir entamer la discussion avec certains d’entre eux, et c’était vraiment chouette. Je vous invite à demander la permission également, sinon la visite peut vite donner l’impression que vous vous croyez au zoo, et je trouve cela dérangeant.

Après une pause d’une heure dans un grand marché flottant, nous avons fait un arrêt rapide dans une ferme aux orchidées, puis notre guide nous a ramenées à notre embarcadère. La visite des Klongs est l’activité que j’ai préférée à Bangkok, ce pourquoi je vous la recommande vivement. Vous pouvez consulter le blog ou encore la page Facebook des Klongs avec Julien pour obtenir plus d’informations ou réserver votre tour. La visite coûte 1600 bahts, il est possible de partager le bateau avec d’autres personnes si vous le souhaitez. Le prix est alors à diviser par le nombre de passagers. Nous étions 3 et nous nous sommes greffées sur la visite d’une famille de français, qui étaient 4, donc nous avons pu profiter de ce moment pour un peu plus de 200 bahts par personne seulement. Soit environ 5€ pour 3 heures de balade.

Fin du séjour

Après les Klongs, nous sommes parties au Chatuchak Market, qui est l’un des plus grands marchés du monde ! Niveau shopping, c’est super, mais pour se repérer c’est une vraie galère. Une fois que l’on entre dedans, difficile d’en trouver la sortie. Comme nous commencions à avoir un peu faim et envie de nous poser, nous avons pris un taxi-meter vers le Central Plaza, un grand centre commercial comme l’Asie sait si bien les faire. Pas de plage à l’horizon, mais de nombreux étages de boutiques ! Si vous avez encore de la place dans vos valises, c’est à ajouter à votre liste.

En somme, visiter Bangkok en 2 jours est tout à fait faisable. Cependant, je pense que pour vraiment profiter et faire un tour complet de la Capitale, 3 ou 4 jours sont préférables. Mais déjà, avec le palais royal, le wat pho, le flower market, le wat arun, un tour sur Khao San Road, le wat saket (golden mountain), le lumphini park, les klongs et le chatuchak market, vous aurez une bonne vision de la vie à Bangkok. Avec un peu d’organisation et en négociant vos transports en taxi, uber et tuk-tuk, vous pourrez facilement vous déplacer d’un quartier à un autre.

Ce que je retiens de Bangkok

J’ai beaucoup aimé la capitale, je pense même qu’un autre week-end sur place ne me déplairait pas. Cependant, je l’ai trouvée beaucoup plus fragmentée socialement que Chiang Mai et, surtout, le rabattage permanent devient vite oppressant. Comme je vous l’écris souvent, j’oublie parfois que je suis blanche en vivant à Chiang Mai, alors même que je travaille avec d’autres français. Tout simplement parce qu’il est rare qu’on me traite différemment. Or, à Bangkok, j’avais l’impression qu’il y avait écrit « Touriste – Argent en vue » sur mon front à chaque fois que je faisais un pas. Après, comme je n’y étais que pour un week-end, je le prenais à la rigolade et je n’hésitais pas à plaisanter avec quelques chauffeurs qui nous sautaient dessus, mais cette ambiance peut vite mettre mal à l’aise. L’une de mes amies, par exemple, le supportait beaucoup moins bien. A vivre au quotidien, je pense que cela doit être vraiment étouffant et je suis bien contente de vivre à Chiang Mai, et non à Bangkok. En revanche, j’ai vraiment adoré la visite des klongs. J’y ai découvert une facette de Bangkok plus authentique, est des gens plus accessibles. Promis, je ne suis pas sponsorisée par les Klongs avec Julien, mais j’ai tellement apprécié ce moment que je ne peux que vous le recommander vivement ! Du reste, Bangkok reste une ville à voir, et il y a vraiment beaucoup de belles choses à découvrir.

Mes recommandations si vous visitez Bangkok :

Faire le tour de Bangkok en 2 jours, c’est possible. La ville est immense mais entre les Uber, taxis et tuk-tuk, vous pouvez facilement vous déplacer à prix raisonnable. Je n’ai pas eu l’occasion de tester le métro aérien (ni le normal), ce qui est fort dommage, mais on ne peut pas tout faire !

  • Si vous voulez être proche du centre historique ou que vous venez pour faire la fête, prenez votre hôtel dans le quartier de Khao San. Mais pas sur Khao San Road, sinon vous ne dormirez pas avant 3 heures du matin. Privilégiez une rue parallèle ou perpendiculaire (comme nous l’avons fait), c’est de suite beaucoup plus calme.
  • N’hésitez pas à négocier les prix avec les tuk-tuk et les taxis, ils les gonflent toujours au début. Ne vous faites pas non plus avoir, ils prétendent souvent qu’ils savent où vous allez pour obtenir la course puis s’arrêtent 5 minutes plus tard pour demander le chemin à un collègue, tout ça pour vous laisser à 15 minutes de marche de là où vous souhaitiez vous rendre (comment ça, ça sent le vécu ?)
  • Les Ubers sont souvent plus chers que les taxi-meters et les tuk-tuks. Il y a même des taxi qui se mettent sur Uber pour contourner le système (et en soi, c’est plutôt intelligent). Si vous prenez un taxi-meter, demandez combien ça vous coûterait d’aller à X endroit avant de monter, vous paierez le prix convenu une fois à destination, comme pour un tuk-tuk. Sinon, exigez que le chauffeur allume son compteur, ne vous laissez pas faire.
  • Il y a peu de chances pour que vous assistiez à une rencontre sportive en assistant à un ping pong show. N’acceptez pas ce genre de proposition dans la rue.
  • Louer un scooter n’est pas une bonne idée à Bangkok. Profitez du vaste choix de transports à votre disposition : bateau, bus, tuk-tuk, taxis, taxi-moto, métro et métro aérien.
Abonnez-vous et Partagez !

17 Comments

  1. Delranc

    octobre 4, 2017 at 7:34

    Excellent comme toujours tu nous fait voyager!
    Gros bisous Reine-Marie

    1. paulineperrier

      octobre 5, 2017 at 6:31

      Merci beaucoup ! 🙂

  2. Kirsteen Duval

    octobre 5, 2017 at 6:25

    Merveilleux article ! Chapeau bas la Miss 😉

    1. paulineperrier

      octobre 5, 2017 at 6:32

      Oh merci beaucoup ! C’est toujours un plaisir de lire tes commentaires 🙂

  3. AGOSTA

    octobre 5, 2017 at 4:10

    Bien Pauline ! tes parents languisse de venir et
    vont adorer t’avoir comme guide.. biz Bruno & Caty

    1. paulineperrier

      octobre 7, 2017 at 12:29

      Merci, à bientôt 🙂

  4. Heurion Françoise

    octobre 5, 2017 at 11:12

    Encore une belle visite à ton actif ! Et comme tu écris fort bien , nous la vivons avec toi ! Les illustrations font le reste .
    A propos , merci de ta carte , nous l’ avons reçue aujourd’hui . Preuve que le courrier marche bien !
    Gros bisous , Pauline !

    1. paulineperrier

      octobre 7, 2017 at 12:30

      En effet, une super visite ! Encore merci de suivre mes aventures avec autant d’assiduité. Je suis ravie que la carte vous soit parvenue rapidement.
      A bientôt 🙂

  5. aglobalculture

    octobre 9, 2017 at 11:10

    Quel bel article ! J’adore Bangkok, son rythme, ses quartiers très différents. Ce que j’aime par dessus tout c’est le parc Lumpini, visiter les Klongs et le quartier chinois (il faut y aller le matin car il fait rapidement très chaud). Je ne connaissais pas le Bangkok Fashion Outlet… Merci pour le bon plan 😉

    1. paulineperrier

      octobre 10, 2017 at 6:43

      Je n’ai pas eu l’occasion de faire le quartier chinois, mais j’ai vraiment adoré les Klongs. Avec plaisir pour le Fashion Outlet, de ce que j’ai vu il y a plusieurs autres magasins d’usine, il faut juste chercher la marque que l’on veut et croiser les doigts pour qu’elle ait un magasin dans Bangkok 😉

  6. Bettina

    octobre 10, 2017 at 1:40

    J’ai bien fait de lire ton article, Comme je le disais sur Facebook, Ça fait huit mois que je suis ici et pourtant il y a certains incontournables que je n’ai pas encore visité ! Bel article en tous cas 😊😊😊

    1. paulineperrier

      octobre 10, 2017 at 6:44

      Contente d’avoir pu te faire découvrir certains lieux, alors. C’est sûr que ce sont souvent les villes où l’on habite que l’on visite le moins. J’ai encore bien des choses à découvrir sur Chiang Mai, de mon côté… A bientôt !

  7. EvangelineEvangeline

    octobre 20, 2017 at 9:20

    Cet article est excellent ! Je pense que je vais reprendre ton programme pour les deux premiers jours que je vais passer à Bangkok. Il est varient chouette. j’espère aussi pouvoir planifier une visite Avec Along the klong. Faut-il s’y prendre en avance pour réserver ?

    1. paulineperrier

      octobre 20, 2017 at 10:04

      Merci beaucoup pour ce retour ! Je suis ravie que mon programme puisse t’aider. Il me semble que nous avions réservé une petite semaine à l’avance. Si tu connais ton programme et que tu sais déjà quand tu veux faire les Klongs, je te conseille de réserver dès que possible, au moins tu as l’esprit tranquille.
      Bon voyage 🙂

  8. La crémation du roi en Thaïlande : un jour de deuil national

    octobre 26, 2017 at 2:44

    […] toute « manifestation de joie » pendant 30 jours. Comme je vous l’expliquais dans mon article sur Bangkok, le corps du roi était depuis exposé dans une salle du palais royal, où seuls les thaïs avaient […]

  9. Along The Klong

    décembre 9, 2017 at 12:45

    Ton blog est très agréable à lire, Pauline, merci de de nous avoir recommandé 😉

    1. paulineperrier

      décembre 9, 2017 at 4:33

      Avec grand plaisir 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :